L’UEFA a frappé fort : la gendarme financier de l’instance européenne a exclu ce vendredi 14 février Manchester City des Coupes d’Europe pour les deux prochaines saisons pour avoir enfreint les règles du fair-play financier, mais le champion d’Angleterre en titre compte bien riposter.

Actuellement 2e de la Premier League et qualifié pour les 8e de finale de la Ligue des champions, où il affrontera le Real Madrid, le club a également écopé d’une amende de 30 millions d’euros.

Moins d’un quart d’heure après l’annonce de la sanction, le club a dégainé un communiqué aussi offensif que le jeu de son équipe pour annoncer qu’il allait faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Un appel qui “n’est pas nécessairement suspensif mais la demande peut être faite”, a souligné une source au sein de l’UEFA à l’AFP.

“Manchester City est déçu mais pas surpris par l’annonce faite aujourd’hui” par la chambre de jugement de la Commission de contrôle financier des clubs (ICFC), a commenté le club sur un ton plein de défiance.

L’ICFC reproche au club entraîné par Pep Guardiola de s’être rendu coupable de “graves violations” des règles du fair-play financier (FPF), qui interdit à un club engagé en compétition européenne de dépenser plus que ce qu’il ne gagne et encadre étroitement les injections de capitaux de la part des propriétaires.

Plus précisément, le club, propriété d’un membre de la famille régnante d’Abou Dhabi, est sanctionné pour avoir “surévalué les revenus issus des contrats de sponsoring, dans ses comptes portant sur la période 2012-2016.

De ce fait, City est “exclu des compétitions européennes pour les saisons 2020/21 et 2021/22”, a décidé l’UEFA.

Dans sa réaction, le double champion d’Angleterre en titre a tiré à boulets rouges sur la procédure et ceux qui l’ont menée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici