Fouzi Lekjaa, président de la Fédération marocaine de football, se dit en faveur d’une Coupe du monde tous les deux ans. Il estime notamment que ce serait bénéfique au développement du football africain.

Ce qui fait un grand tournoi, c’est sa qualité et ce qu’il représente, pas sa rareté“: dans les pas d’Arsène Wenger, Fouzi Lekjaa, président de la Fédération marocaine de football, est favorable à l’organisation de la Coupe du monde tous les deux ans au lieu de tous les quatre ans aujourd’hui. Il l’a exprimé en mai dernier et s’est expliqué en détails pour le média marocain Le 360.

Une Coupe du monde disputée tous les deux ans, au lieu de quatre, donnerait davantage d’opportunités aux équipes africaines de progresser en affrontant les meilleures sélections du monde, estime le dirigeant. Ce changement permettrait aussi aux joueurs africains les plus talentueux de progresser et de briller sur la scène internationale.

Ce que l’Afrique veut, ce sont des actions concrètes et de la bonne volonté
Lekjaa poursuit en estimant que le palmarès restreint de la Coupe du monde est dû à la “périodicité de cette compétition” et non pas à “l’extrême difficulté des qualifications“. “Seules huit équipes ont gagné la Coupe du monde, et la plupart des participants sont toujours les mêmes, rappelle-t-il. Nous devons faire de la Coupe du monde une compétition plus inclusive, d’une part en augmentant le nombre de participants, ce qui est déjà acté, mais aussi en augmentant sa fréquence.” En effet, à partir du Mondial 2022, 48 équipes participeront au tournoi, au lieu des 32 auparavant qualifiées.

C’est facile de faire des slogans et des campagnes contre le racisme et la discrimination, mais ce que l’Afrique veut, ce sont des actions concrètes et de la bonne volonté, pas des postures arrogantes, autocrates et discriminatoires, ni le refus du débat d’idées, s’élève Lakjaa. Un mois de plus tous les quatre ans. Nous ne demandons pas l’impossible.

Ceux qui sont contre la Coupe du monde tous les deux ans sont en fait des égoïstes
En octobre dernier, Arsène Wenger avait été l’un des premiers à lancer cette idée: “Je dis toujours aux gens qui disent cela que l’image n’est pas liée au temps que vous attendez pour rejouer mais plutôt à la qualité de la concurrence. Après tout, les gens regardent aussi la Ligue des champions chaque année.
Une prise de position qui avait précédé de nombreuses critiques: “Ceux qui sont contre la Coupe du monde tous les deux ans sont en fait des égoïstes, car ils discriminent des milliards de personnes uniquement pour protéger leurs propres intérêts commerciaux.” Le message de Fouzi Lekjaa est passé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici