Mesdames et Messieurs,

Chers compatriotes,

Le 31 juillet 2020, les femmes guinéennes célèbrent le 58 ème anniversaire de la Journée de l’Organisation Panafricaine des Femmes à l’instar de celles des autres pays.

La célébration de cette journée me donne l’ opportunité d’adresser mes chaleureuses félicitations aux femmes d’ Afrique et principalement aux femmes de Guinée, qui ont oeuvré au rayonnement d’ une organisation féminine à l’ échelle continentale.

L’ Organisation Panafricaine des Femmes représente le symbole vivant de la détermination de celles-ci à marquer l’ histoire  de leur continent en tant que force motrice capable d’ apporter des changements positifs au sein des communautés africaines.

Comme disait l’ autre: si la femme n’ existait pas, il aurait fallu la créer.

En prononçant ces mots, mes pensées vont surtout aux dévancières, qui ont agit avec courage pour doter les femmes africaines de ce patrimoine historique qui reste encore d’ actualité.

Je pense à celles qui ont fait preuve d’ énormes sacrifices et d’énergies pour faire valoir la participation des femmes à l’ atteinte des idéaux nobles au plan politique, économique et social des leaders africains.

Je voudrais citer tout d’ abord feue Hadja Jeanne Martin CISSÉ qui, consciente du rôle que la Guinée a joué dans l’émancipation de l’ Afrique toute entière, a accepté d’ assurer la présidence de la première Organisation Africaine des Femmes, dès sa création en 1962. Qu’elle reçoive en cette circonstance particulière, l’hommage qu’elle mérite à travers  son oeuvre. Je voudrais également rendre hommage à celles qui l’ont succédé à la tête de l’OPF, en l’ occurrence l’ Algérienne Mme Fatiha Bettahar, l’ Angolaise Mme Maria Luth  NETO et l’actuelle présidente, Mme Assétou KOITÉ dont la perséverance a permis à l’OPF de se maintenir malgré les vicissitudes du temps. Qu’ elles en soient vivement remerciées.

Mesdames et Messieurs,

Chers compatriotes,

Aujourdhui, la Panafricaine des femmes connaît une dimension nouvelle, impulsée sous la présidence de SEM. le Président de la République, Chef de l’État, Pr. Alpha CONDÉ, qui a placé les femmes et les jeunes au coeur de ses mandats. Cette volonté qu’il nourrit en faveur des femmes guinéennes est allée aujourd’hui au délà de la Guinée pour couvrir toutes les femmes africaines, par l’acte héroïque qu’il a posé en contribuant à l’ élévation de l’ Organisation Panafricaine des Femmes au rang d’Institution Spécialisée de l’Union Africaine, lors du 28 ème Sommet des Chefs d’ États et de Gouvernements.

Le rôle de l’OPF a été crucial dans le processus de prise en compte des questions de genre par l’ Union Africaine.

À cet effet, l’ Union Africaine a adopté des politiques et décisions relatives à l’ égalité du Genre et à l’autonomisation des femmes.

Sous l’ impulsion de l’ OPF, l’ Union Africaine a adopté le protocole de la Charte Africaine des Droits de l’homme et des peuples relatif aux Droits des Femmes( protocole de Maputou) qui a été ratifié par 36 pays.

Il en est de même pour la création de la décennie des femmes africaines 2010-2020, entre autres.

Mesdames et Messieurs,

Chers compatriotes,

Pour l’année 2020, le 58 ème anniversaire de la Panafricaine est célébrée sous le thème : l’ unité dans la diversité pour la lutte contre le racisme et la pandémie Covid19; à travers l’autonomisation des femmes.

Cette célébration qui coïncide avec la pandémie de Covid19 traduit la volonté des États africains à intégrer pleinement l’ inclusion des femmes dans le processus décisionnels en réponse à la pandémie de Covid19.

Il s’ agit tout d’ abord de mettre en évidence l’ impact que la Covid19 a eu sur l’autonomisation des femmes et de soutenir les perspectives de genre dans les réponses à cette pandémie.

Dans ce contexte, le Gouvernement Guinéen en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers a adopté une stratégie nationale de lutte contre la pandémie de Covid19( 2020-2022), dont les dispositions intègrent les femmes ainsi que les couches vulnérables de la société guinéenne.

À cet effet, l’ adresse de SEM. le Président de la République, Chef de l’ État, Pr. Alpha CONDÉ, le 23 mars dernier et le discours du Premier Ministre, Chef du Gouvernement le 6 avril 2020, ont permis d’asseoir un processus décisionnel d’orientation pour la riposte intégrale et inclusive à la Covid19.

À cet égard, le Ministère des Droits et de l’Autonomisation des Femmes se joint aux structures sectorielles pour organiser des sensibilisations sur les violences basées sur le Genre, le respect des mésures barrières, la distanciation sociale,la distribution des kits d’ hygiènes aux femmes et au ménages démunis.

C’ est dans ce cadre que des activités importantes ont été réalisées, à savoir:

Campagne de sensibilsation contre les violences basées sur le Genre( VBG) notamment, les viols, la mutulation génitale féminine et le mariage d’ enfant;

Réalisation d’Étude sur l’ Évaluation de l’ impact de la Covid19 sur la situation des femmes et filles.

La célébration de la journée panafricaine  des femmes 2020, sera célébrée en différé en raison de la fête de TABASKI que tous les musulmans ont l’ obligation d’accomplir.

Ainsi les dispositions seront prises dans les jours à venir pour organiser une séance de sensibilisation et de concertation des femmes sur la pandémie de Covid19 à l’ hôtel NOOM avec la distribution des affiches sur les mésures barrières contre la pandémie.

Je ne saurais terminer mes propos sans remercier SEM. le Président de la République, Chef de l’État, Professeur Alpha CONDÉ pour sa volonté politique sans précédent de promouvoir et de protéger les droits des femmes et de favoriser la mise en oeuvre des initiatives prises en vue de contôler la pandémie de Covid19 dans notre pays.

Vive l’Union Africaine!

Vive la Panafricaine des Femmes!

Vive les femmes de Guinée et d’Afrique!

Joyeux anniversaire aux femmes africaines.
Je vous remercie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici