L’équipe de Sadio Mané a souffert mais a décroché face au Bénin (1-0), ce mercredi 10 juillet en quarts au Caire, sa place pour le dernier carré de la CAN qu’elle retrouve après treize ans d’absence.

Pour le sélectionneur Aliou Cissé, “cette année peut être la bonne” pour son pays, souvent favori mais jamais titré. Régulièrement critiqués pour ne pas savoir gérer la pression dans les grandes compétitions, les Lions de la Teranga version 2019 ont montré, jusqu’ici, une étonnante résilience.

Après le 8e minimaliste remporté face à l’Ouganda (1-0), les Sénégalais ont répété la même partition face aux coriaces Béninois. Dominés par séquences, incapables de mettre du rythme, ils n’ont pas enthousiasmé par leur jeu, mais leur patience et leur sang froid les rendent dangereux.

Servi par Sadio Mané, Idrissa Gueye, d’une frappe croisée imparable (70e), a envoyé son équipe en demi-finales pour la première fois depuis 2006.

“C’est une évolution, c’est une équipe qui progresse petit à petit. On était venus ici avec l’ambition de jouer sept matches. On les jouera. Mais on veut jouer la grande finale”, a déclaré Cissé.

Grand favori, d’autant que l’Egypte, le Cameroun et le Maroc ont tous été sortis, le Sénégal continue d’avancer dans un tournoi qui s’est montré imprévisible. Pour une place en finale, il jouera dimanche Madagascar ou la Tunisie, qui s’affrontent jeudi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici