Récemment à l’Assemblée Nationale, avant d’aborder le volet dépenses du projet de loi de finances initiale 2019, soumis par le gouvernent, le président du groupe parlementaire des libéraux démocrates a fait un bref rappel des commentaires et observations sur le volet recettes qui  a déjà fait l’objet de vote par l’hémicycle. “Ces observations portent sur le faible taux de pression fiscale de 13,8% qui ne correspond non seulement pas au potentiel fiscal de notre économie, mais reste largement inférieur à celui des autres pays de la sous-région ouest Africaine qui varie entre 15 et 20%, la baisse de recettes minières alors que les quantités produites et exportées continuent d’augmenter, le manque total de transparence dans la mobilisation et la gestion des recettes administratives, notamment celles des jeux avec la LONAGUI qui est rattachée à la présidence de la république, ainsi que les licences de pêche et autres qui y sont géré. A cela s’ajoute, la non application de la loi sur la gouvernance financière des sociétés et établissements publics, entrainant ainsi des déperditions importantes des ressources de l’Etat” a déploré Honorable Dr Fodé Oussou Fofana, président du groupe parlementaire des libéraux démocrates.

Par ailleurs, il a mentionné qu’il est important de noter qu’il y’a une allocation non efficiente des ressources budgétaires en faveur des institutions républicaines, en particulier le Conseil Economique et Social, la Cour Constitutionnelle et la Cour des Comptes. “Ces institutions ont respectivement des crédits budgétaires pour la location de leurs bureaux de 5 milliards, 9 milliards et 7,45 milliards de GNF, soit un total de 21,45 milliards de GNF, alors que les recettes locatives de l’Etat en dehors de la cité des nations se chiffre à 23,13 milliards en 2019. A notre avis, les montants des différents loyers de nos institutions républicaines sont exorbitants par rapport au marché Guinéen. Il se pose ici un problème de la qualité de la dépense publique. C’est pourquoi, nous estimons que ces contrats doivent être révisés et cela permettra d’augmenter des ressources aux secteurs prioritaires. Aussi, l’Etat gagnerait à construire des édifices dignes de ce nom à nos institutions républicaines” a fustigé Honorable Dr Fodé Oussou Fofana.

Planetenews.info

(00224) 622-209-207

Sow88oumar@gmail.com

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici