L’Assemblée régionale des femmes élues locales de Guinée, s’est tenue ce mardi 24 novembre à Conakry. La démarche s’inscrit dans le cadre de la mise en place du Réseau Nationale des femmes élues locales de Guinée. L’objectif recherché à travers cet atelier est d’œuvrer pour l’appui et l’autonomisation politique de la couche féminine dans le pays. 


La problématique liée au renforcement des capacités des femmes, interpelle des partenaires aux développements. C’est dans cette dynamique qu’ils ont initié depuis un certain temps, un cadre d’échange et de partage entre les différentes couches féminines. Une manière d’accroître leur niveau en politique notamment celle élues en République de Guinée.
“Nous sommes là, c’est à l’occasion de l’Assemblée Régionale des femmes élues locales de Conakry, qui est une démarche dans le cadre de la mise en place du Réseau Nationale des femmes élues locales de Guinée. Cette démarche accompagnée par le PNUD, ONU Femmes, sous le financement du gouvernement du Canada, s’inscrit dans le cadre de l’appui à l’autonomisation politique des femmes de Guinée. Comment renforcer les capacités des femmes en politique, notamment les femmes élues afin de renforcer leur collaboration, leur unité d’action pour accroître l’implication d’abord des femmes mais aussi les collectivités qu’elles représentent dans leurs initiatives de développement pour que les besoins et les préoccupations des femmes soient prises en compte. Et cela, pour que les collectivités de Guinée agissent dans le cadre de la promotion de l’égalité de sexe”, a déclaré Boubacar Bah, expert en développement local PNUD.

Plus de 800 femmes élues locales sont concernées par ce projet. Elles seront outillées pour partager les conceptes clés du genre et les mécanismes à disposition dans les communes et collectivités dans lesquelles elles vont promouvoir la prise en charge du genre.

” En tant que femme élues locales, ce réseau va s’occuperdes questions de promotion des femmes, d’égalité, de genres, de violences basées sur le genre. Le femmes élues sont aujourd’hui, partout dans les quartiers, communes, elles vont prendre en charge toutes les questions qui touchent la protection des femmes, des enfants contre les violences basées sur le genre et l’autonomisation des femmes ainsi que la défense de leurs intérêts stratégiques partout elles exercent des responsabilités politiques”, confié Marie Touré, directrice nationale du genre et équité au ministère des droits et de l’autonomisation des femmes.


Au cours de cette assemblée d’une journée, des thématiques axées sur le genre, le leadership et le développement local été ont abordé.

Planetenews.info

(00224) 622-209-207

sow88oumar@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici